Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romain Audiocity
  • Romain Audiocity
  • : Un ptit tour sur Audiocity.overblog
  • Contact

Index

4 Hero

7 Heads R Better Than One

Absynthe Minded

The Afro-Soultet

Alexis HK    

D'Angelo

Antony And The Johnsons

Archive

Roy Ayers

The Bar-Kays

Nik Bärtsch's Ronin    

Alain Bashung

The Baker Brothers

Belmondo & Yusef Lateef

Eric Bibb

Martina Topley Bird

Black Mountain

Blockhead

Blundetto

Bon Iver - "Bon Iver" 

Bon Iver - "For Emma, Forever Ago"

Bonobo

Booster

Malcolm Braff

Breakestra

Marlon Browden

Apollo Brown

James Brown   

Kev Brown & Kaimbr

Kenny Burell

Solomon Burke

Burning Spear

Donald Byrd

DJ Cam    

S.Carey

Nicci Cheeks Presents...

Cody Chesnutt

The Cinematic Orchestra

Billy Cobham

Billy Cobham/George Duke Band

Manu Codjia Trio

Avishai Cohen

Romain Collin

Les Colocs

Alice Coltrane

John Coltrane

Common

Ry Cooder      

Neil Cowley Trio

King Creosote & Jon Hopkins

Dafuniks

Dajla & Benji Blow

Simon Dalmais

Lars Danielsson

DAS EFX

Betty Davis

Miles Davis - "E.S.P"

Miles Davis - "Filles De Kilimanjaro"

Miles Davis - "A Tribute To Jack Johnson"

Jay Dee

Demon Fuzz

Eumir Deodato

Mamadou Diabate

Toumani Diabate & Ballake Sissoko

Alela Diane

Manu Dibango

Dirty Dozen Brass Band

Doctor L & Tony Allen

Dollar Brand

Drugs

Eels

John Ellis

Daniel Erdmann & Freinds

Etoile De Dakar

Donovan Frankenreiter

Fat Freddy's Drop

Féloche

Dominique Fillon

Fink

First Aid Kit

Roberto Fonseca

Front Page

Funkadelic  

Peter Gabriel

Kenny Garrett

Get The Blessing

Robert Glasper Trio

Great Lake Swimmers

Grant Green

Grizzly Bear

Gong

Chico Hamilton

Herbie Hancock - "Secrets"

Herbie Hancock - "Takin' Off"

The RH Factor

Gene Harris & The Three Sounds

Eddie Hazel

The Heavy

Peter Herbolzheimer

Heritage Blues Orchestra

Hidden Orchestra

Dave Holland Quintet

JBBG

Ahmad Jamal     

Keith Jarrett

Jaylib

Jazz Liberatorz

Cheikh Lô

Dr John

Anthony Joseph

Rickie Lee Jones

Quincy Jones & Bill Cosby

Kammerflimmer Kollektief 

Mory Kante

Salif Keita      

The Kills

Soweto Kinch

Kool and Together

Kruder Dorfmeister

Ray LaMontagne

The Landau Orchestra

Mark Lanegan

Yusef Lateef    

Eric Legnini & The Afro Jazz Beat

Black Joe Lewis & The Honeybears

Little Dragon

Ibrahim Maalouf - "Diasporas"

Ibrahim Maalouf - "Diagnostic"

Curtis Mayfield

Stuart McCallum

Madlib

Manahan Street Band

Herbie Mann      

James Vincent McMorrow

The Meters

Miracle Fortress

Nino Moschella    

Moussu T E Lei Jovents    

The National

The Natural Yogurt Band

Ninety Miles

Noir Désir

Agnes Obel

Oddisee

Oddjob

One Self

Orchestra Baobab

Aaron Parks

Jaco Pastorius

Nicholas Payton      

Jeremy Pelt & Wired

Omar Pene

Pete Rock & CL Smooth

Gilles Peterson Worldwide

Michel Petrucciani - "Le Film"

Phosphorescent

Placebo

Robert Plant & Alison Krauss

Michel Portal

Portico Quartet

Oxmo Puccino

Ramona Falls

Ernest Ranglin

Rancho Relaxo    

Steve Reich

Rico

The Roots

Doudou N'Diaye Rose

Heikki Sarmanto Quintet

Pascal Schumacher

Scientist  

John Scofield

Christian Scott    

Jill Scott

Gil Scott-Heron

Thione Seck

DJ Shadow    

Sonny Sharrock

Shawn Lee & Clutchy Hopkins

Archie Shepp & Jasper Van't Hof

Matthew Shipp & William Parker

Wayne Shorter

Slum Village

Sly and The Family Stone

Doctor Lonnie Smith

SOEL

Soft Machine

Son Of Dave

Bruce Springsteen

C.W Stoneking

Sufjan Stevens

Stranded Horse

Esbjörn Svensson Trio - "Viaticum"

Esbjörn Svensson Trio - "Live in Hambourg"

Jesse Sykes & The Sweet Hereafter

T.R.A.C

Alex Tassel

Ebo Taylor

The Temptations

Tony Tixier

Amon Tobin

Torque

Boubacar Traoré

Tribe

Troublemakers

Erik Truffaz

McCoy Tyner

Jeremy Udden

Fredo Viola

Visioneers

Miroslav Vitous

Patrick Watson 

Grover Washington Jr    

Marcin Wasilewski Trio

Weather Report - "Weather Report"    

Weather Report - "I Sing The Body Electric"

Bugge Wesseltoft

Laurent de Wilde

Bill Withers

Neil Young      

Dhafer Youssef

Bojan Z Trio

Joe Zawinul

John Zorn - "At The Gates Of Paradise"

John Zorn - "Book Of Angels Vol 10"

Recherche

Articles Récents

  • La Voie Du Silence, un nouveau disquaire à Paris 15.
    Chers amis mélomanes qui êtes de passage sur ce blog, sachez qu'il est désormais possible de nous retrouver à Paris car nous venons d'ouvrir un magasin spécialisé dans les disques vinyles. Le shop s'appelle "LA VOIE DU SILENCE" en référence au célèbre...
  • Charlie Parr - Moonshiner "live"
    Petite vidéo d'un artiste musicien originaire du minnesota, authentique et touchant mais pourtant peu reconnu sur nos terres, allez comprendre ?
  • Boite aux lettres sans pub...
    Non merci !
  • Atomic Rooster - "Black Snake" live 1972
    Extra-time en très bonne compagnie.. Chris Farlowe reste selon moi Le chanteur d'Atomic Rooster de référence, et ce petit live sandwich de la déjà très belle compo du groupe lorqu'elle est chantée par Vincent Crane en 71 sur l'album "In Hearing Of", j'ai...
  • Tony Joe White - "Tony Joe" - 1970 Rhino
    Il n'est jamais trop tard pour continuer d'apprendre de nos aînés, de même qu'il ne sera jamais mal venu de reconnaître ses erreurs, ou plutôt ses manquements, voire son incompétence partielle en matière de connaissances fondamentales de ce que devrait...

Catégories

16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 18:54

 

Véritable orfèvre impressionniste du piano, devenu maître de la formation à 3, Brad Mehldau intérêt sans Aucun Doute l'ONU ainsi que des Grands Musiciens de la Génération des Moins de 30 ans. Les connaisseurs Diront Qué CE trait biographique intérêt errone, et ILS auront raison, Brad Etant né en 1970. Maïs J'en reviens à POURTANT CE coffret Intitulé Comme il se doit »The Art Of The Trio", Qui REGROUPE 5 disques parus DU TEMPS Où il jouait Avec Larry Grenadier et Jorge Rossy, et qui-s'étend sur juin period Allant de 1996 à 2001, la raison versez laquelle JE PREFERE souligner Le Trait d'minerais et de déjà uniques et Extrêmement maturité d'œuvre juin devenue capitale, MAIS Qui rappelons-le, FUT écrite versez L'Essentiel Alors Qué Mehldau, le, plus jeune de la bande, pas n'est rappel trentenaire (Ce Qui Aidera Ceux Qui le découvrent à se faire juin idée du caractère Presque insolite du Niveau d'exigence of this trio MALGRÉ fils jeune âge et fils Manque d'expérience). Il glisse, survole, s'amuse, limpide de Comme de l'Eau Claire et faciles de la DANS Boutique Tous sessions Excès. Car à BIEN ecouter chacune des pièces, TOUTES Plus belles les UNES Que les Autres, qu'elles Soient jouées "vivre" ou en studio, originales ous des reprises, il Est difficile de Trouver Reportages à redire sur la Cohérence des Thèmes et le cheminement artistique de CES CE groupe de Durant 5 Années. Etre capable de variations rythmiques Telles, mélodiques ous harmoniques, Alors Que L'commencent à s'intéresser à only au jeu en trio, exercice délicat MAIS Presque incontournable verser non pianiste jazz, voilà qui-pousse au respecter et à l'admiration. Après ça sur comprend Mieux Pourquoi Beaucoup Ont Crié au génie seillers des premières parutions de Brad Mehldau en tante Qué leader. En 5 ans et Autant de disques of this trio gagnant, Tous les Témoignages, qu'ils aient ete exprimés nominale des ventilateurs ous des musiciens, s'accordent verser dire qu'il intérêt à l'origine d'renaissance du genre juin, entrepre classique et jazz, Avec Parfois Un soupçon de pop, et CE goût Systématique versez DE Magnifiques mélodies romantiques, chantées délicatement, uniques DANS Leurs Approches, Où convergent différents Courants Que l'Unité du trio Rassemble sans Difficulté.


Premier témoignage Marquant en 1995: Il a 25 ans et Écrit "Présentation de Brad Mehldau", DE 2 concepts concepts distincts de line-up album compositeur des Nations United, en trio, parmi Au Au lesquels figurent Verser la première foie Larry Grenadier à la basse et Jorge Rossy à la batterie, 2 Musiciens Rencontres DEPUIS PEU Avec Qui Veut il Travailler régulierement. Fait de de C'est en 1997 Qué Sorte le premier de la série des "Art Of The Trio", album non Enregistré en septembre 1996 Qui Compte 3 titres Originaux AINSI Qué QUELQUES NORMES, et déjà-La Touche Mehldau Qui se dessine, Avec Une reprise du morceau "Blackbird" Écrit par Lenon et McCartney, "parenthèse sonore« desormais récurrente DANS chacune de ses Œuvres. La suite de ce déjà-Très prometteuse expérience ne se féra Pas Attendre, et l'écriture Toujours plus Audacieuse poussera Encore Plus longe les frontières d'ONU Accomplissement Qui Semble Écrit d'avance, et Qué Vous retrouverez Dans Le coffret n'avez je vous parle aujourd 'hui.


Pas besoin d'UN Plus aspire discours! Pour Vous faire partager mon Enthousiasme puisque la musique parle pour Elle. Tout MALGRE, PEU non de prosélytisme me Parait le bienvenu. AINSI, sachez Que Pour Une somme modique Relativement (30 euros), Vous Aurez droit à l'intégralité des sessions d'Enregistrement de ce trio (vol 1 à 5, plus inédit non "vivre" gravé au Village Vanguard en 97, 99, et 2001), le TOUT POUR 445 minutes de bonheur constant (plus de 7 heures), Soit rapport qualité-prix non Qui est longe d'être négligeable Pour Un objet qui-ne quittera plus les les Vous.

 

Officiel Nonesuch

Amazone

Repost 0
Published by Audiocity - dans Jazz contemporain
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 18:15

 

Je vous avais déjà fait part de tout le bien que je pensais de ce batteur d'exception, et je n'en démors pas... Chris Dave est un tueur. Avec son trio de choc baptisé "The Drumhedz", il a déjà joué deux fois au New Morning, et comme toujours il y avait du monde pour assister au spectacle, parce que de spectacle, il en est question. En plus de la claque que vous prendrez à l'écoute des morceaux choisis, essentiellement des medley's de reprises de titres plus ou moins "classiques" regroupant jazz, hip hop, rock, joués dans une ferveur impressionnante, c'est d'abord un plaisir de voir ces musiciens s'entendre autant et prendre leur pied à rejouer des sets toujours plus déjantés qu'ils maîtrisent à la perfection, improvisations comprises.

 
Cette vidéo est d'assez bonne qualité, le micro étant placé derrière la batterie n'affecte pas trop l'écoute, même si il est grandement préférable de se brancher à du matériel hi-fi pour pouvoir profiter des basses et de l'ensemble du groupe, sans cela l'immersion ne sera pas idéale. Il s'agit des dernières minutes du concert, toutefois suffisantes pour que vous ressentiez la puissance impressionnante que dégage ce groupe. A noter que Chris Dave a signé récemment chez Blue Note pour enregistrer son premier disque en tant que leader. Il faudra néanmoins devoir encore patienter quelques mois, pour une sortie prévue cette année. On a hâte d'entendre ça. 

 

Repost 0
Published by Audiocity - dans Vidéos
commenter cet article
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 13:01

 

Rêve pop américaine. Voilà Semble t-il Le Terme à UTILISER verser qualificatif de la musique Gem Club, groupe minimaliste Originaire de Boston composent principalement de Christopher Barnes et Kristen Drymala.
 
J'en apprends Tous Les Jours Sur le Sens des intitulés Qué Les fans tentent d'associer à Leur musique Préférée, exercice Qué certains poussent A la limite de l'exagération, le Jouant AINSI souvent de la symbolique excessive sur le Rendu général Plutôt Qué sur la première impression Perçue, malheureusement souvent Bien, plus terre à terre. Beaucoup prennent Verser CELA non malin plaisir à AJOUTER TOUTES Sortes de Termes encense évoquer l'univers artistique de l'artiste ous du groupe qu'ils défendent, Avec Parfois le Osée de tomber, redingote concernant la musique électronique, ous, plus généralement alternatif ( Terme fourre-tout Bien Pratique), Dans des considérations esthetiques-aux qualificatifs, plus DOUTEUX Qué Réalistes (J'ai déjà-lu des trucs du genre: IDM - industrie - downtempo - drone, rappel ous: Techno - ambiant - l'Enregistrement de domaine -. pépin, Tout ça versez definir le type de d'album non Un vrai labyrinthe de connaisseur Qui demanderait Presque à Lui Seul non Décodeur Dernière génération Verser en déchiffrer le message de de ...). Maïs qu'importe. Personnellement je prefere en sourire, et tant pis Versez Le Caractère serieux DE CES QUELQUES appellations Qué bloggeurs paraissent Vouloir defendre fr Fabriquant des CAS musicales sur mesure Dignes d'ouvrage non fantastique. Après Tout ILS se font plaisir, et C'EST Bien là L'Essentiel (sur en interest Tous rendus au meme moment de polo N'Est-ce?). Toujours est-il au Québec ce foie-ci, concernant le disque d'aujourd'hui, CE "Breakers" de 2011, je ne me perdrai Pas Bien Longtemps à chercher CE Que Tout CELA pouvait Recouvrir. "Dream pop américaine", 3 mots Qui se trouvent de Dans Mon Dictionnaire, et POUR UNE FOIS compréhensibles de, redingote versez Quelqu'un Comme Moi Qui suis novice en la Matière. L'évocation du rêve se trouvant mêlée à la pop de l'ONU, le Tout-en provenance des Etats-Unis. Ok, j'y suis.
 
D'Ailleurs en écoutant Tout ça en plus de près de, je reconnais Qué Les Termes s'accordent Parfaitement Avec l'atmosphère qui-s'en Dégage et définissent Assez Bien l'univers de Gem Club: juin Sorte de "rêve pop américaine" (Fait), minimaliste à l'extrême, intimiste, harmonieuse, écrite Avec simplicité, et Que l'sur pouvaient être facilement intercaller Entre des senteurs de Perfume Genius et de King Creosote , Avec Comme l'esprit l'Exige ni, plus ni Moins que 1 de piano Et 4 accords, QUELQUES notes de violoncelle en guise de surlignage mélodique, des chansons chuchotées sur des airs mélancoliques, et Pour aller au bout de ma pensée, moments by L'Impression de Se faire sérieusement chier tantes Le Vide et Le Désespoir SONT Importants. Les morceaux se ressemblent tous, same tempo, meme lenteur, meme lassitude, meme tristesse. POURTANT j'apprécie ce disque Qui, je DOI le reconnaitre FUT, en plus de d'heureuse redécouverte juin, l'occasion de verser moi le ressortir de fils tiroir en vue de this chronique. Verser honnête être, je ne l'avais Pas réécouté DEPUIS des mois, Ayant same fini par Oublier qu'il faisait party de ma discothèque. Maïs l'automne Aidant (texte Écrit le 11 octobre 2012), la grisaille et le crachin, La luminosite fuyant Chaque Jour PEU des Nations Unies ainsi que les Mines, fermees, Les Froids concerne, Autant d''éléments qu'il serait vain de Ne Pas Laisser Avec s'accorder this musique faité versez EUX, SI Bien Que J'ai fini par succomber à fils charme subtil de l'ONU air du temps Qui passe. Attention cependant de Bien Choisir celui ous Celle Avec Qui Vous le partagerez. Ce disque TIENT Beaucoup d'une »agitation" dépressif ET NE DoIt Pas Se trouver la DANS Toutes-Les Mains (Vous voilà prévenus). Les 38 minutes qu'il Contient paraissent juin éternité, et versez Le Reste, à vous de voir. 
 
 
Repost 0
Published by Audiocity - dans Indés
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 18:56

 

Retour sur le 2e album solo de CE MC Originaire du New Jersey Que l'aurait sur la responsabilité délictuelle d'Ignorer et Qui, meme si sur may Lui reconnaitre certains defects, procurer QUELQUES Bonnes sensations, à COMMENCER par le puissant et énergique titre d'ouverture Produit par Illmind, "Crowl Plesa", véritables déboucheur de tympan Sorti Tout droit d'ONU ouest hollywoodien Qué Je vous laisserai le Soin d'apprecier Dans Le Lecteur ci-Dessous (claque juin).
 
De plus les Connu Comme l'ONU des Membres Ayant officie Au Sein UC Groupe artefacts au milieu des annees 90 (Avec Tame One et DJ Kaos), El Da Sensei Pas N'en d'RESTE MOINS non artiste Qui continuer DE souffler Sur Les braises d'ONU hip hop Originel, produisant des Nations Unies Intervalles Réguliers des albums disons-le, plus OU MOINS Réussis Que l'Europe Voit rarement débarquer, en général Avec juin »ligne editoriale" Authentique ET Fidèle à L'Esprit des productions FAITES "maison" versez lesquelles il continuateur d'OPTER: du sample, des gros pieds et non d'origine de flux.
 
Verser la plupart Très PEU diffuser chez nous, certains des disques de séance des Ont POURTANT pas mal Tourné chez Les Disquaires Indépendants, Ne Pas "Le Inhabituel", sans Doute Le Meilleur des 6 de fils parus Déjà de nom sous. Fait de C'est de l'oeil Dans Le rétroviseur Qué Je vous proposent Aujourd'hui De vous replonger 7 ans en arrière, chaines en or et mannequins Publicitaires balayés POUR L'occasion, versez qu'enfin l'sur soi Rappelle qu'il interest D'ABORD bon de bouger la tête en cadence à l'écoute d'hip hop non bien fait NE s'embarrassant Pas d'artifices VENDEURS à la mode. Un Choix Qui ne fel, plus Vraiment recette, MAIS qu'heureusement Beaucoup Continuent de revendiquer fièrement. 

Amazon

iTunes

Myspace

Repost 0
Published by Audiocity - dans Hip Hop
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 11:27

Je ne suis pas un spécialiste de la musique d'Avishai Cohen que je connais encore mal. Ca ne fait d'ailleurs que très peu de temps que je m'intéresse à la discographie de ce bassiste qui avait pour tout dire très mal débuté dans l'estime que je lui portais. J'ai encore en mémoire le 1er album que me suis procuré de lui. C'était "Seven Seas", disque sorti au début de l'année dernière que j'ai quasiment revendu dans la foulée, tant son contenu tenait plus du marketing en règle que de la véritable heureuse surprise à la hauteur de ce qu'en avaient dit les médias spécialisés. Mais je ne reviendrai pas dessus car j'ai depuis revu mon jugement le concernant avec ce très bon live datant de septembre 2006, bien plus original et décapant que le surjoué "Seven Seas", trop sage selon moi, et qui dans le genre n'est définitivement pas ma tasse de thé. Je remarque aussi que je ne suis pas le seul à être divisé sur le sujet puisque même les fans ne se retrouvent pas systématiquement dans la musique qu'il propose.

 
http://4.bp.blogspot.com/_5oM6UO8jBhY/TC3LhWn_qoI/AAAAAAAAAsE/IfVZMbSduKw/s1600/000fe576.jpeg
 
Quoi qu'il en soit, concernant "As Is.... Live At The Blue Note" enregistré en compagnie de son trio d'alors composé de Mark Guilliana à la batterie et de Sam Barsh au piano, voilà bien un sujet qui me parle. Augmentés sur certains titres de Diego Urcola à la trompette et de Jimmy Greene aux saxophones, la vivacité du jeu de cette formation m'a rapidement réjoui, et si l'on s'en tient au morceau d'ouverture "Smash" qui donne la cadence pour le reste de la soirée, il faut avouer qu'il y a de quoi convaincre des plus aguerris aux plus septiques. L'achat de ce cd vous donnera en outre la possibilité de savourer en DVD le meilleur des 2 soirs de captations (31 aout - 1er septembre), et si ce n'est déjà fait, de profiter du show-man en action, faisant presque danser sa contrebasse tandis qu'il en frappe les cordes avec force et assurance. Un charisme et une stature imposante, aimant visiblement se positionner sur le devant de la scène et jouer avec le public ou les musiciens, Avishai Cohen a écrit tous les thèmes présents sur le disque, exception faite de l'indémodable "Caravan" du Duke, revisité ici à la basse électrique et interprété sur une base de swing funky. Pour le reste, les pistes se succèdent en vagues climatiques, alternant soleil ou feu de bois, extérieur d'été ou intérieur de printemps, ce  qui permettra aux spectateurs de souffler un peu car la tension est grande, tout comme la chaleur dégagée, l'essentiel des 62 minutes du cd alternant les moments de grâce et de fougue avec, qu'on se le dise, une prédominance pour l'improvisation et les chorus bien sentis.
 
Voilà en tout cas un disque qui m'a donné envie d'en savoir plus sur l'oeuvre de ce musicien que je garde en bonne place parmi mes heureuses découvertes récentes, en attendant peut être de lui trouver un petit frère digne de lui succéder. Des idées? Je suis preneur.
 
http://ecx.images-amazon.com/images/I/51qdz%2Ba45lL._SL500_AA300_.jpg
Repost 0
Published by Audiocity - dans Jazz contemporain
commenter cet article